Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

La mobilité urbaine tient aujourd’hui une place très importante à Lyon. La métropole est déjà connue comme étant une ville qui se démarque pour l’organisation très bien faite des déplacements sur place ainsi que pour les moyens de transport.

Pont Raymond Barre à Lyon - Mode de transport doux : Tram, vélo et piétons
Pont Raymond Barre à Lyon - Mode de transport doux : Tram, vélo et piétons


La mobilité : un des piliers de l’identité de Lyon


La mobilité forge en ce moment l’identité de la métropole lyonnaise. Cette mobilité la différencie dans le classement des villes qui comptent le plus d’habitants. Grâce à cela, Lyon a obtenu le titre de « ville championne de la mobilité » par Les Clés de la mobilité. Outre Lyon, d’autres villes ont suivi avec un classement comprenant Paris, Rouen, Bordeaux, Bourges. Cette liste a été rendue publique durant le printemps 2019. 

Lyon s’en sort ainsi grande gagnante. Mais cette récompense est le résultat de gros efforts. L’offre de transports a été rendue plus variée avec une meilleure accessibilité. L’objectif est bien atteint et l’intercommunalité ne s’en cache pas sur son site officiel, en affichant le message suivant : « La Métropole de Lyon s’emploie à développer des solutions de mobilité accessibles à tous, plus respectueuses de l’environnement et favorables au dynamisme économique ».

Une grande variété de modes de déplacements


Offrir plus de choix, c’est la clé de la réussite de Lyon pour une bonne mobilité. La métropole possède un réseau abondant dans le domaine du transport grand public. Cette offre se compose en outre de plus d’une centaine de ligne de bus, de quatre lignes pour le métro, de cinq tramways et de trolley. Grâce à cette organisation bien établie, 1,3 million d’habitants profitent d’une desserte dans 73 communes. 

Les vélos entrent dans ce cercle. Des services sont proposés, notamment chez Velo’v où les clients profitent d’un libre-service. Cette offre fonctionne, car Lyon possède les aménagements nécessaires pour faciliter la circulation. La ville a mis en place également un plan d’action pour les mobilités actives. Lyon s’est fixé un objectif pour 2020 d’aménager 1000 km de pistes pour vélo. 

L’offre comprend aussi les navettes fluviales. D’autres moyens de déplacement se sont développés comme les moyens d’autopartage. À cela s’ajoutent aussi les voitures entièrement électriques, mises à disposition en libre-service. Lyon bénéficie en plus du réseau des Cars du Rhône ainsi que des TER et des TGV qui relient la ville à Paris et Marseille.

Avec également le tram-train du Rhonexpress pour relier le centre-ville vers l'aéroport.

Enfin, nouvellement arrivées, les trottinettes électriques permettent de se déplacer en un temps record ! Vous d'ailleurs lire ici mon article sur "comment visiter Lyon en trottinette électrique ?".

Pour finir, plusieurs projet en cours d'études dont le prolongement de la ligne de métro (Ligne E).

Une organisation bien établie 


Lyon se focalise dans la modernisation de son offre de déplacement. Le passage par la digitalisation a été la voie choisie par la métropole lyonnaise. Un projet de créer un site dédié appelé Onlymoov est né. Avec cette plateforme, les habitants auront la possibilité de connaître les itinéraires pour chaque mode de transport. Ils bénéficieront également des informations sur les conditions de déplacements. Ces données sont fournies en temps réel. Lyon parle ainsi de Ville agile dans ses logos publicitaires pour faire connaître ce futur service. Ainsi la mobilité est devenue, en seulement quelques années, l’un des piliers de la transformation de la ville en Grand Lyon Métropole Intelligente, comme elle est désormais nommée. 

Toutefois, cette offre apporte seulement une meilleure mobilité au cœur de Lyon et dans les villes à proximité. Cependant, les habitants des villes plus lointaines se sentent écartés. Ils ont ainsi mené une manifestation devant la Métropole afin de contester la situation dans laquelle ils se trouvent. Afin de pouvoir exprimer leur désapprobation face à cette répartition jugée injuste, les habitants des villes du sud, de l’ouest et du sud-est de Lyon ont décidé de venir à brouette. Leur message est clair celle d’une « répartition équitable sur tous les territoires ». 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.