Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

De nouvelles études viennent d’être lancées par le Sytral en ce qui concerne le futur métro E. Si le projet prévoyait une liaison qui se terminerait à Bellecour, un autre point a été relevé après une réunion, notamment si ce Métro E parcourra Tassin pour aboutir à Lyon Part-Dieu. Une extension vers Craponne a même été proposée.

Métro de Lyon
Métro de Lyon




Métro E de Lyon : un prolongement discuté


Le métro E est un grand projet qui devrait être réalisé en 2030, selon les prévisions. Mais le parcours demande des sacrifices, car certains projets ne seront pas concrétisés afin que d’autres, plus importants, puissent voir le jour. Un tel choix a été fait à cause d’un problème au niveau du budget. Malgré des difficultés, le Métro E ne restera pas à l’état de projet. En effet, les élus sont plus favorables à un projet concernant le transport en commun plutôt qu’un projet touchant le transport personnel. 

Une première étude a été menée sur ce sujet par Sytral. A l’issu de cette rencontre, un premier parcours a été établi. Le métro passera par Tassin Alaï puis Bellecour, Ménival, Point-du-Jour et enfin Saint-Irénée. Cependant, les participants se sont mis d’accord sur un point : l’installation d’un terminus à la Villette, sur Part-Dieu. Suite à cela, Sytral a engagé des études en plus sur cette possibilité et celle de créer un terminus à Francheville ou à Craponne.


Un prolongement pour relier l’est à l’ouest estimé à 300 millions


Ce métro E permettrait de gagner du temps. Bellecour ne serait qu’à 4 minutes de la gare, en créant un terminus à la Part-Dieu. Pour parcourir Alaï et Part-Dieu Villette, 16 minutes seulement seront nécessaires. Mais ce prolongement vers la Part-Dieu a un coût qui s’élève à 300 millions d’euros, selon l’association déplacement Citoyens. C’est un montant en plus qui est rajouté au projet initial qui est de relier Alaï à Bellecour, dont la facture s’élève entre 1 à 1,2 milliard d’euros. Mais grâce à ce ralliement, ce trajet devient une liaison parfaite entre la partie ouest de Lyon et la partie est, en plus de la liaison assurée par le tram T3. 

Le projet en phase d’étude


Des études sont déjà menées en ce moment concernant ce prolongement, d’après Sytral. Plusieurs éléments seront pris en compte comme les impacts, la fréquentation, les besoins, la faisabilité. Si cette première étude mène vers des résultats positifs, une autre sera lancée afin de se focaliser un peu plus sur les sols. Afin que ce projet débute rapidement, Sytral prévoit de finaliser le dossier avant que les élections de 2020 ne soient effectives. Le but est de soumettre le projet le plus vite possible aux votes des futurs élus, dès leur prise de fonction. 

La demande est en hausse à Lyon, pour ce qui est des transports en commun. Les TCL enregistrent en ce moment une fréquentation qui croît de 5% par an. Le métro E arrive à point nommé et a réussi à obtenir le consentement de la population. Mais, il reste à savoir si les candidats montreront autant d’enthousiasme pour ce projet.

Que pensez-vous de ce projet ? N'hésitez pas à laisser un commentaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.