Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

La région lyonnaise est l’une des plus touristiques et visitées de France. L’ancienne capitale des trois Gaules, reconnue pour sa gastronomie remarquable, offre à ses habitants et touristes des lieux d’exception à découvrir. A l’ère de la révolution des moyens de transport, découvrir la ville des Gones autrement qu’à bord d’un véhicule ne peut être qu’excitant ! En vogue depuis quelques années, la trottinette électrique est donc une alternative originale pour visiter Lyon. 

Voici donc mon itinéraire découverte pour arpenter Lyon, avec plaisir, en trottinette électrique. 

Les Quais de Saône lyon
Les Quais de Saône


Le parcours qui suit pourra être adapté ou modifié à votre guise. Compter environ 3 heures pour bien apprécier cette promenade. Cette durée ne tient pas compte des visites de musées possibles sur le parcours (Musée des Confluences ou Musée des Tissus et des Arts Décoratifs) ainsi que des haltes shopping. Si le concept vous plait, je rédigerai d’autres itinéraires thématiques de visites de Lyon à trottinettes.

Visiter Lyon en trottinette électrique


Le Parc de Gerland


Ce magnifique espace vert de 18 ha au sud de Lyon est un véritable havre de paix. Un choix judicieux pour démarrer en douceur cet itinéraire thématique. Avec près de 300 espèces de végétaux, le parc est composé de sentiers balisés qui permettent de réaliser une boucle autour de la plaine centrale. Vous remarquerez sans difficulté le Skate Park outdoor très fréquenté tout au long de l’année où amateurs et plus expérimentés s’adonnent à toutes sortes d’acrobaties en BMX, roller ou trottinette

Ne manquez pas de faire une halte à la Maison des Fleurs, sans oublier une pause face à la mégaphorbiaie, particularité du parc, qui sublime l’évolution de la flore en fonction des saisons via des parcelles délimitées où sont cultivées toutes sortes de plantes.

Prendre ensuite la sortie au niveau du parc des berges pour longer les quais du Rhône sur un peu plus d’un kilomètre avant d’emprunter le pont Gallieni pour la seconde étape de cette balade.



Nota : Pour cet itinéraire, je vous conseille de débuter cette première étape dès la matinée afin de profiter pleinement de la suite de la journée. Concernant l’autonomie des trottinettes électriques, les technologies actuelles permettent d’assurer amplement le parcourt qui suit.

La place Carnot et le quartier Ainay sur la presqu’île


Cette place, où trône une majestueuse statue de la République, fait face à la gare ferroviaire de Perrache. Pourquoi ai-je choisi ce lieu ? Tout simplement car elle touche le quartier des antiquaires et le quartier Ainay, deux endroits à Lyon que j’apprécie énormément. Puis, nous le verrons dans le prochain paragraphe, le quartier permet de faire un lien direct et aisé vers les quais de Saône.

Paroisse de Saint-Martin d'Ainay lyon
Paroisse de Saint-Martin d'Ainay


Où se promener et quoi voir en trottinette sur cette partie de la presqu’île ? J’ai sélectionné pour vous quelques lieux qui me paraissent intéressant à découvrir :

  • La rue Auguste Comte avec ses multiples boutiques dédiées aux objets et mobiliers de collections fera le bonheur des amateurs de vieilleries et chineurs invétérés. 
  • Le quartier Ainay au centre duquel se dresse la Basilique Saint-Martin d’Ainay, œuvre de style roman, plaira sans aucun doute à ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’architecture, avec ses nombreux immeubles bourgeois et hôtels particuliers qui reflètent parfaitement le niveau de vie aisé des familles qui résident dans ce quartier, l’un des plus chers de Lyon.
  • La voûte d’Ainay, construite par Paul Perrache, qui relie la rue Guyemer et la place d’Ainay. Ce passage qui date du XVIII siècle fut construit en lieu et place d’une ancienne porte reliée jadis au domaine de l’abbaye.
  • La rue des Remparts d’Ainay d’où partait les fortifications qui protégeaient le quartier depuis la « voûte » de l’ancienne abbaye.

Dans le quartier, même si ce n’est pas toujours simple en trottinette, n’hésitez pas à lever les yeux pour admirer l’architecture des immeubles de type Haussmannien souvent ornés de sculptures à l’effigie de la vierge Marie ou d’autres figures religieuses. Portez également attention aux moulures des boiseries de portes d’entrées d’immeubles. Elles sont remarquables ! 

En option, si vous avez le temps, la visite du Musée des Tissus et des Arts Décoratifs, à deux pas de la rue commerçante Victor Hugo, abrite l’une des plus grandes collections textiles du monde avec près de deux millions de pièces uniques. Vous pourrez y voir d’anciennes commandes impériales. Puis, dans l’Hôtel Jean de Lacroix, un incroyable recueil de mobiliers, céramiques, faïences et orfèvreries.

Photo

En trottinette, l’alternance de rues pavées et étroites pimenteront d’autant plus la visite de ce quartier malheureusement peu connu des touristes (et même des lyonnais). Pour les plus aventureux en manque d’adrénaline, allez tester les deux passages (l’un en montée, l’autre en descente) qui permettent de rejoindre l’escalator mécanique du premier niveau de la gare. Une bonne occasion de tester et voir ce que le moteur de votre trottinette électrique a dans le ventre ! Pas d’imprudence, je tiens à préciser que le port du casque est vivement conseillé.

La dernière étape de notre aventure nous amène sur les quais de Saône que vous pourrez rejoindre depuis une rue adjacente de votre choix.

Les quais de Saône vers le musée des Confluences


Centre commercial Confluence
Centre commercial Confluence

L’aménagement des berges a redonné une véritable bouffée d’oxygène au paysage lyonnais. Plusieurs kilomètres qui s’étendent du quai Tilsitt vers le nouvel éco-quartier de Confluence : une aubaine pour les amateurs de course à pied, cyclistes et vadrouilleurs en trottinettes.

Lors de cette dernière étape, vous apprécierez la quiétude des lieux. En effet, les quais de Saône sont très calmes par rapport aux quais du Rhône (en partie « pollués » par le bruit de fond occasionné par l’autoroute A7, aujourd’hui en cours de déclassement). Ici, le paysage est parsemé de péniches dont certaines transformées en chambre d’hôtes, et d’espaces vert. Plus loin, en arrivant vers Confluence, des plans d’eaux offrent une atmosphère paisible et reposante. L’endroit idéal pour flâner et profiter de l’instant présent en se laissant porter par sa trottinette.

Le quai de Saône
Le quai de Saône


De nombreux bâtiments sont à découvrir dans ce quartier à l’architecture atypique qui ne ressemble à aucun autre à Lyon. La liste serait trop longue de les énumérer. C’est la raison pour laquelle je vous invite à parcourir cette zone de long en large selon votre instinct. Et si une envie de shopping ou restauration se fait pressante, sachez que le centre commercial attenant saura combler vos désirs. De nombreuses enseignes sont présentes « uniquement » dans ce centre commercial. Vous ne pourrez pas les trouver ailleurs sur Lyon.

Vous pouvez également prolonger votre périple en contournant l’extrémité de la presqu’ile et faire ainsi le tour complet du Musée des Confluences. En effet, la confluence est le point où se rencontrent le Rhône et la Saône.

Avant de retrouver votre point de départ (quartier de Gerland) via le pont Raymond Barre, j’aimerai vous donner une petite astuce que peu de touristes connaissent. Même si vous n’avez pas le temps de faire la visite du musée, je vous invite à prendre quelques minutes pour demander l’accès à la terrasse du musée. C’est gratuit et ce lieu offre une vue exceptionnelle de Lyon, très différente de celle que tout le monde connait depuis la colline de Fourvière.

Musée des Confluences
Musée des Confluences

Wattmob, la boutique spécialisée en éco-mobilité à Lyon


Si comme moi vous êtes sensibles aux problématiques environnementales, j’ai découvert par hasard le magasin Wattmob dans le 3ième arrondissement. Avec l’impact des gaz à effets de serres constatés à travers le monde, l’éco-mobilité est de plus en plus recommandée et séduit chaque année une plus grande part de la population. 

A Lyon, Wattmob est le spécialiste en location et vente de trottinettes électriques. L’enseigne a choisi de se positionner sur des modèles moyen/haut de gamme performants.

Dans cette boutique, vous trouverez également des équipements comme la gyroroue, le skateboard électrique, le hoverboard, la draisienne électrique, et tous les accessoires associés à ces nouveaux modes de transport « propres ».

Wattmob Lyon trottinette électrique
Wattmob Lyon

L’équipe du magasin vous accueille les lundis, de 14h à 19, puis du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h. L’un des plus gros avantages de Wattmob est qu’elle donne la possibilité de faire des essais en magasin avant de véritablement acheter. C’est donc à mon humble avis la bonne adresse pour être conseillé et acquérir un Engin de Déplacement Personnel motorisé (EDP) ! En savoir plus sur www.wattmob.com

Personnellement, je n’ai pas encore franchi le pas, mais après avoir visité et discuté avec le personnel de la boutique, il est fort à parier que je ne vais pas tarder à craquer pour m’offrir un de ces engins pour me rendre au travail et apporter ainsi ma pierre à l’édifice pour la protection de l’environnement…Mais aussi, il est bon de le rappeler, faire des économies…

Trottinettes électriques chez Wattmob à Lyon
Trottinettes électriques chez Wattmob à Lyon


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.