Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

DreamAway se prépare en ce moment à faire son entrée en bourse pour l’été prochain. Cette société lyonnaise qui a ouvert en 2018 veut développer son activité, en ouvrant une quinzaine de salles de réalité virtuelle pour les années à venir. Avec cette introduction en bourse, elle compte faire une levée de fonds pour atteindre ses objectifs et veut devenir un leader du marché français et européen. 

DreamAway Lyon
DreamAway Lyon


Dreamaway Lyon


En quête de son développement


DreamAway est une entreprise lyonnaise spécialisée dans la réalité virtuelle. L’entreprise possède déjà plusieurs salles. Actuellement, elle envisage de faire son entrée en bourse afin de récolter des fonds de 4 à 5 millions d’euros en passant par Euronext Growth. Son ambition est grande. Avec ce nouveau financement, DreamAway veut devenir un géant de la réalité virtuelle en France et en Europe. L’entreprise a ouvert 3 salles depuis 2018, date de sa création. Ces espaces dédiés à la réalité virtuelle se trouvent à Lyon, à Lille et Clermont-Ferrand. 

DreamAway, une entreprise créée par Arthur Choulot, prévoit de s’introduire en bourse au printemps prochain, plus précisément en mars. Celle-ci envisage de se positionner sur le marché des valeurs de croissance. L’objectif est de taille, car le groupe veut proposer 15 salles de plus afin d’atteindre son objectif de devenir leader. 

Un concept viable en pleine croissance


La première salle DreamAway a été ouverte à Lyon. Cette première ouverture a permis de constater que le projet est viable. Afin d’ouvrir les deux salles supplémentaires, l’entreprise a procédé à une levée de fonds en s’adressant à des investisseurs de la région. L’équipe réussit son pari et ouvre deux salles : l’une à Lille et l’autre à Clermont-Ferrand. DreamAway possède un réseau de clientèle solide. En effet, ses clients sont composés à 50 % par des entreprises. 

Afin d’étendre son activité, elle a opté pour l’ouverture de salles en franchise. Aix-en-Provence et Rennes seront les prochaines villes dans la liste. Pour cette seconde levée de fonds, la marque espère ouvrir 15 nouvelles salles en 2020. Les villes convoitées pour les installer sont celles avec plus de 200 000 habitants. Elles accueilleront un maximum de 3 salles chacune. Mais l’ouverture de plusieurs espaces ne suffit pas pour attirer le public. DreamAway s’assure de proposer des contenus attractifs en travaillant dans des studios comme Ubisoft et Wanadev. Mais la société va bien loin pour trouver les meilleurs contenus, notamment en Corée du Sud en collaborant avec deux entreprises du pays. 

Amélioration des offres de DreamAway


Son fondateur prévoit aussi d’améliorer son offre en proposant prochainement des programmes dédiés à la culture ou encore des formations dans divers domaines comme le secourisme, la santé, le travail. La première offre sera lancée en janvier et la seconde en été. Grâce à la diversification, les employés qui sont passés par les salles DreamAway renouvellent souvent leur expérience et reviennent par la suite avec des amis ou avec leur famille. Ces salariés découvrent en effet les salles à travers des événements ou des séminaires organisés par leur société. Son objectif à long terme est d’atteindre un chiffre de 10 millions d’euros d’ici 2022 et d’ouvrir des salles dans plusieurs grandes villes européennes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.