Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Avec les nombreux ponts occasionnés par les jours fériés, j’entends de plus en plus dans mon entourage des personnes qui s’évadent le temps d’un week-end, 3 jours généralement, près de la frontière espagnole. J’ai voulu m’intéresser à ce phénomène en vous proposant dans cet article quelques conseils pour préparer un court séjour en Espagne depuis Lyon.

Costa Brava en Espagne
Costa Brava en Espagne



Rosas, petite ville côtière plébiscitée par les Français


Si un jour vous entendez comme moi parler de Rosas (ou Roses) en Espagne au détour d’une conversation, l’explication est simple. Cette station balnéaire est la première ville accessible depuis la frontière avec la France sur le côté méditerranéen. D’où l’intérêt des français pour mettre un pied le temps d’un week-end en Espagne. De plus, les prix y sont très accessibles au niveau des hôtels, restaurants car le cout de la vie y est inférieur par rapport à chez nous.

Où trouver un hébergement à Rosas ?


Pour trouver une location Rosas, vous n’aurez que l’embarras du choix. Entre appartements avec vue sur mer ou le port, et petite maison reculée, il y en a pour tous les goûts. Le site interhome.fr, leader des locations de vacances dans cette région propose une multitude d’offres à des prix très abordables.

Existant depuis plus de 50 ans et présent en France comme à l’étranger, Interhome s’est démarqué de ses concurrents avec une offre adaptée pour les familles comme les appartements tout équipés et tout confort dans résidences avec piscine. J’ai eu l’opportunité de séjourner via cette agence et je dois avouer que le rapport qualité / prix est imbattable.

Quoi visiter et que faire à Rosas ?


La Costa Brava est réputée pour son soleil et ses plages de sable fin. Mais quels sont les points d’intérêt à ne pas manquer lors d’un court séjour à Roses ? J’ai sélectionné pour vous les principaux monuments à découvrir.

  • Citadelle de Roses, vestiges de la fortification du XVIIe siècle entourant le village primitif, ainsi que des vestiges des citadelles grecque et romaine et des vestiges médiévaux, abrite actuellement un intéressant musée d'interprétation. À l'intérieur de l'enceinte se trouvent les restes de Rhodos, ou Rhodas, déjà nommé par Strabon dans l'une de ses chroniques. Actuellement, le complexe se compose d'un espace culturel avec une salle d'exposition temporaire, d'un musée d'histoire et d'archéologie et d'un espace scénique. Il est géré en coordination avec le château de Trinidad.

  • Église paroissiale de Santa María de Rosas : C'est un bâtiment de style néoclassique qui a commencé à être construit le 29 juin 1792. En 1796, il fut consacré et en 1852, les travaux furent achevés. Il a remplacé l'église du monastère de Santa María de Rosas qui avait jusque-là accompli les travaux d'église paroissiale. 

  • Château de la Trinité ou de la Poncella, également appelé " le botó de Roses ", fortification du XVIe siècle. Magnifique exemple de forteresse côtière. Il a été construit au milieu du XVIe siècle, à côté de la citadelle, pour la défense du port de Rosas et de sa baie. Il constitue, à côté de la citadelle, l’un des éléments de défense et d’approvisionnement importants de la stratégie méditerranéenne et européenne de l’empire espagnol.

  • Le château de Soplalaraña, connu depuis le 10ème siècle, est une fortification située sur une petite colline conique située entre les kilomètres 5 et 6 de la route actuelle reliant Rosas à Cadaqués, dans la région de Serrat de Can Berta.

  • Castrum ou citadelle wisigoth de Puig Rom : le castrum est situé sur l'un des sommets du Puig Rom, qui couronne la ville de Rosas. Il a été découvert en 1946 par les œuvres de Lluís Pericot, Francesc Riuró, Miquel Oliva et Pere de Palol avec l'aide de la capitainerie générale de Catalogne. C'est une colline fortifiée avec deux tours quadrangulaires situées sur les côtés de la porte d'accès au complexe. Le mur est structuré par deux murs entre lesquels une décharge et de petites pierres ont été introduites.

  • Mirador de Santa Rosa de Puig Rom, à 225 m d'altitude, vue magnifique sur tout le golfe, la plaine de l'Empordà, les marais (aiguamolls) et les îles Medes en arrière-plan.

  • Le complexe mégalithique de Rosas, un voyage à travers un vaste paysage naturel qui permet de voir des dolmens et de nombreux menhirs, sur la route qui mène à Cala Montjoi.

  • Punta Falconera : site naturel avec vestiges militaires, bunkers de défense du littoral, aux portes du golfe de Roses.

  • El Bulli : un restaurant de la crique de Montjoi, trois étoiles au Guide Michelin, tenu par Ferran Adrià, et déclaré le meilleur restaurant du monde.

  • Pour les plus aventuriers, depuis Rosas, il est possible de réserver des croisières à la demi-journée ou journée complète pour découvrir les îles Medes, Port de La Selva, le Cap de Creus ou Cap Norfeu-Cadaqués.


Comment s’y rendre ?


Plusieurs solutions s’offrent à vous pour rejoindre Rosas depuis Lyon :

  • En voiture, il faudra compter environ 6 heures via les autoroutes A7 puis A9.
  • En train, il n’y a pas de station qui arrivent jusqu’à Rosas. Malgré tout, depuis Lyon en Train, vous pourrez rejoindre la ville de Cerbère, juste après le frontière en 6 à 7 heures. Il vous restera néanmoins 40 km à parcourir.
  • En avion, même problème que le train. Les lignes depuis Saint-Exupéry, nombreuses via Easyjet, Vueling, Iberia, etc…vous transporteront jusqu’à l’aéroport de Gérone situé à 60 km de Rosas.


En conclusion, la voiture reste le moyen le plus simple et le plus économique si vous voyagez en famille.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.