Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Réservez votre hébergement au meilleur prix

Booking.com

Nos offres d'hébergements en PROMOTIONS

Booking.com
La ville de Lyon regorge de monuments historiques, tous presque célèbres dans la région et attirant d’innombrables touristes. Dans cet article, nous nous dirigeons sur les pentes de la Croix-Rousse escalier de façade de 6 étages situé dans « La cour des Voraces ».Avez-vous déjà entendu parler de cette dernière ? La cour des Voraces représente à la fois une histoire et un atout pour les lyonnais.

Cour des voraces
Cour des voraces


La Cour des Voraces


Un peu d’histoire sur la cour des voraces


C'est une impressionnante traboule qui permet de passer du 9 de la place Colbert au 14 de la montée de Saint-Sébastien ou au 29 rue Imbert-Colomès

Si nous passons en revue l’histoire qui a fait naître La cour des Voraces, ce monument est devenu célèbre après la révolte des Canuts en 1848 et a également un lien avec la seconde guerre mondiale. La cour des Voraces autrement appelée maison de la République, servait de refuge aux canuts ou ouvriers de la soie lyonnais lors de leur bataille contre les soldats de l’armée. Pauvres, vivants dans des conditions misérables et manquants de confort, ces derniers luttaient pour la cessation des pots de vin et demandaient l’amélioration de leurs conditions de vie ainsi que leur dignité dans la société.

Durant la seconde guerre mondiale, la cour des Voraces, comme était un lieu sombre et encore inconnu des étrangers. Elle servait de lieu pour les activités clandestines mais également était utilisée comme passage secrets afin d’échapper aux surveillants Allemands.

Rachetée par l’association Habitat et Humanisme menée par le père Bernard Devers, Les immeubles de la cour des Voraces deviennent un habitat social en 1995, c’est à cette période que commencent les travaux de réhabilitation et de restauration du monument.

Une architecture bien conçue


La cour des Voraces repose sur les pentes de la Croix Rousse. Ce monument est caractérisé par un ensemble d’immobilier. On l’appelle aussi « monumental escalier » car il est surtout composé d’escaliers à volées libres. La traboule lyonnaise présente six étages et sert de liaison entre la place Colbert connue pour être l’entrée la plus jolie d'un point de vue architectural, la montée de Saint Sébastien et la rue Imbert-Colomès qui est une rue dallée. Tous les immeubles y sont d’une hauteur remarquable et datent en moyenne de 180 ans.

Les escaliers sont construits par une seule pierre monumentale. Les volées sont droites et fixées sur des limons obliques. Quant aux blocs de pierres, ils pèsent environ une dizaine de tonne.En continuant la visite jusqu’au dernier étage, au sommet de l’escalier, l’architecture est faite de bois. Ces escaliers font la distinction entre la Cour des Voraces avec tous les autres immeubles. Ce monument est célèbre par sa structure composée de deux cours superposées, alternées par un escalier à ciel ouvert. Le site est également composé de trois traboules ainsi que d’une petite rue sans issue.

La cour des Voraces, propre à la ville de Lyon rappelle tout un évènement et mérite sa place aux monuments historiques. Si vous n’y êtes pas encore passé, pourquoi ne pas opter pour une petite visite ? Mise à part ses escaliers en pierre monumentale, vous serez également ébloui par les habitations pittoresques se trouvant au rez de chaussée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.

Activités à Lyon