Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques


La Halle Tony Garnier n’a pas toujours été un lieu de divertissement…Construite par l’architecte Tony Garnier au début du XXème siècle à l’occasion de l'exposition internationale urbaine de Lyon, elle a d’abord été destinée à abriter le marché aux bestiaux de Lyon, rattachée aux abattoirs de la Mouche. Durant la Première Guerre Mondiale, elle est réquisitionnée comme usine d’armement. Découvrons ensemble ce bâtiment historique, devenu un lieu de concerts et salons.

Halle Tony Garnier de Lyon
Halle Tony Garnier de Lyon




Halle Tony Garnier


Elle a été rénovée en 1988, devenant une salle de concerts et d’expositions, puis à été à nouveau rénovée en 2000. Aujourd’hui classée Monument Historique, elle fait l’objet d’une protection particulière, notamment pour son architecture, audacieuse et témoignant du progrès industriel qu’avait atteint Lyon au début du siècle dernier. En effet, sa charpente métallique tient sans l’aide de piliers, une véritable prouesse technique pour l’époque !

Sa superficie, équivalente à 2 terrains de football, lui permet d’accueillir de 5 000 à 18 000 personnes. C’est pourquoi on la compare souvent à la salle de Bercy parisienne.

Les événements à la Halle Tony Garnier


Outre les concerts de stars locales et internationales, la Halle Tony Garnier accueille de nombreux types de spectacles (humour, danse, théâtre,  comédie musicale…), des émissions TV ou de sport. Elle accueille également une partie du Festival Lumière, notamment les soirées d’ouverture et de clôture. Enfin, des salons importants d’envergure nationale y ont lieu, comme le Salon des Vignerons Indépendants où des représentants de vignobles viennent de toute la France pour faire connaître leur vin.


Où dormir à proximité ?



L'offre hôtelière est vaste et de qualité dans les environs proche. En effet ce quartier très dynamique de Lyon, à proximité du biopôle de Gerland, attire une clientèle d'affaire très nombreuse.

Mes recommandations pour dormir à moins de 5 minutes à pied de la Halle :

Accéder à la Halle Tony Garnier


Vous pouvez vous rendre à la Halle Tony Garnier en voiture (1 500 places sont réservées aux spectateurs), ou en transports en commun. Pour le métro, prenez la ligne B (arrêt Debourg) ; pour le bus, les lignes C7 (arrêt Place des docteurs Mérieux), C22 et 60 (arrêt Halle Tony-Garnier) ; et pour le tramway, la ligne T1 (arrêt Halle Tony-Garnier).

Ne manquez pas à proximité le Parc de Gerland pour une petite promenade en famille ou entre amis ou l'aquarium de Lyon.

Sans oublier le fameux restaurant de poissons Jols de Gerland.

Histoire de la Halle Tony Garnier


Si tous les lyonnais connaissent la Halle Tony Garnier, comme salle de spectacles, ils ont oublié les origines de sa construction : reconnaissable à sa façade en escalier et à son imposante charpente métallique, la Halle est le vestige isolé d’un ensemble beaucoup plus vaste, destiné d’abord aux abattoirs et au marché aux bestiaux de Lyon.

Nota : L’exposition La Halle sur scène retrace l’histoire de ce monument emblématique. Ci-dessous les photos pour lesquels j’ai retranscris le contenu pour plus de facilité de lecture).

1906 : Tony Garnier, architecte des abattoirs

Histoire de la Halle Tony Garnier, les origines
Histoire de la Halle Tony Garnier, les origines

Dès la fin du 19e siècle, les conditions hygiéniques conduisent à la fermeture des abattoirs de Perrache. Il faut attendre 40 ans pour voir l’ouverture des abattoirs de la Mouche, un équipement moderne, respectueux des normes d’hygiène, mais aussi générateur de progrès industriels et économiques. Son architecte Tony Garnier, a été nommé par Edouard Herriot, maire de Lyon en 1906. Le projet définit est validé le 05 Octobre 1908. Les premiers travaux débutent en 1909 et s’achèvent en 1914. Mais l’ouverture du site en tant qu’abattoirs ne se fera qu’en 1928. La Halle, qui abrite le marché aux bestiaux, est alors considéré comme une prouesse technique. D’une dimension de 80 mètres sur 210 mètres, elle est couverte d’une charpente métallique qui ne repose sur aucun pilier central. Pour dégager le sol, Tony Garnier utilise le principe des poutres articulées à rotules mis au point par l’ingénieur Victor Contamin.

Halle Tony Garnier
Halle Tony Garnier


1er Mai 1914, ouverture de l’exposition internationale de Lyon

Halle de Lyon - Exposition internationale 1914
Halle de Lyon - Exposition internationale 1914

Consacrée à la ville moderne et à l’hygiénisme, l’exposition internationale de 1914 se tient, en partie, dans les bâtiments encore inoccupés des nouveaux abattoirs. Elle se veut une vitrine des progrès dans le domaine de l’administration et de l’hygiène municipale, qu’il s’agisse de travaux publics ou d’institutions sociales. L’exposition s’étend sur 75 hectares dans le quartier de la Mouche et du confluent, dont plus de 17 000 m² sont dédiés aux pavillons des nations étrangères et aux pavillons coloniaux. 17 232 entreprises y présentent leurs activités économiques et industrielles. La grande halle accueille les sections de l’automobile et des transports, de l’éclairage et de l’électricité, de la métallurgie et du chauffage. La rue couverte, quant à elle, est consacrée aux prestigieuses sections des soieries et des vêtements. Avant même son ouverture, l’exposition suscite la curiosité des lyonnais qui viennent visiter le chantier des abattoirs alors en construction. L’exposition reçoit un million de visiteurs avant de fermer ses portes le 11 novembre 1914, suite à la déclaration de la guerre.

Halle de Lyon - Exposition internationale 1914
Halle de Lyon - Exposition internationale 1914


1er Août 1914, mobilisation générale

Halle Tony Garnier pendant la première guerre mondiale
Halle Tony Garnier pendant la première guerre mondiale

A partir du 1er Août, la fréquentation de l’exposition internationale chute sérieusement. Le 6 Août, les pavillons autrichiens et allemands ferment, les marchandises des nations ennemies sont saisies et l’exposition est arrêtée le 11 novembre 1914. Même si Lyon est loin du front, la halle est réquisitionnée. Dans un premier temps elle accueille les blessés rapatriés. La société d’éclairage électrique s’y installe. Dans le cadre de l’effort de guerre, cette entreprise parisienne, repliée à Lyon, s’est reconvertie en usine d’armement. Les 12 000 employés de l’usine, hommes et femmes, produisent 20 000 obus par jour qui sont envoyés sur le front.

9 Septembre 1928, ouverture des abattoirs de la mouche

Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument
Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument

Après la guerre, d’importants travaux, poursuivis par Tony Garnier, sont entrepris pour remettre en état les locaux et rattraper le retard dans l’achèvement de la construction des abattoirs. Les abattoirs et le marché sont finalement inaugurés le 9 septembre 1928. Les constructions, sur un terrain de 240 000 m², comprenaient 2 établissements : le marché aux bestiaux d’une part et les abattoirs de l’autre. Pour des raisons d’hygiène, une organisation horizontale sépare les fonctions des différents bâtiments. Les flux sont organisés autour de la rue couverte, en fonction de l’ordre des opérations, depuis l’arrivée des animaux jusqu’au départ de la viande de boucherie. Les abattoirs sont équipés d’une usine électrique pour alimenter les locaux frigorifiques, ainsi qu’une voie ferrée pour acheminer la viande.

Le marché aux bestiaux peut rassembler 4 000 bovins, 8 000 moutons et 3 500 porcs. Négociants en bestiaux, bouchers, charcutiers et tripiers y travaillent jusqu’en 1967, quand les abattoirs déménagent hors de l’enceinte de la ville, à Corbas.

16 Mai 1975, la halle devient un monument historique

Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument
Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument

En 1967, les abattoirs sont transférés à Corbas. Les bâtiments de Gerland sont alors désaffectés.
En 1975, sous la pression d’une campagne de presse, contre les bulldozers qui menacent l’ensemble de l’œuvre de Tony Garnier, la halle et ses pavillons d’entrée ainsi que l’arche de l’entrée Est sont inscrit in extremis sur la liste des monuments historiques. La halle protégée n’est alors destinée à aucun projet. Elle se dégrade et menace de tomber en ruine. Il faut attendre 10 ans pour qu’une démarche de réhabilitation voit le jour.

1987, la réhabilitation

Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument
Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument

En 1987, la ville de Lyon, propriétaire de la halle, confie sa réhabilitation aux services techniques municipaux, sous la responsabilité des architectes Reichen & Robert : réfection su sol, création de sous-sols pour des locaux techniques, création de colonnes techniques pour un espace modulable. Un éclairage des arches métalliques type « Tour Eiffel » met en valeur le lieu rénové. Cependant, la fonction de la halle n’est toujours pas actée.

Plusieurs projets se succèdent sans aboutir : musée des transports, carrefour européen des communications et de l’image ou encore musée européen du mouvement. A partir de décembre 1988, la halle rénovée devient un lieu polyvalent culturel et accueille ses premiers événements : tournages d’émission TV, concerts, salons et conventions.

2000, la rénovation


L’atelier de la Rize, cabinet de l’architecte Albert Constantin, réalise de nouveaux travaux : modularité de la salle, isolation acoustique, installation de deux passerelles techniques et de gradins rétractables. Ces aménagements reconfigurent totalement, l’espace intérieur et permettent de faire le noir complet dans la salle, pour devenir ainsi un lieu privilégié pour les concerts.

1989, premiers concerts

Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument
Halle Tony Garnier - Histoire d'un monument

Dans un cadre d’avant-garde, qui a su avec merveilles préserver protéger les origines historiques de ce monument, la Halle figure dans le top 10 des salles les plus fréquentées au monde derrière l’O2 de Londres et le Madison Square Garden de New York. Toujours dans une dynamique de perfectionnement, le bâtiment est en phase de réflexion pour répondre au mieux aux besoins des organisateurs et améliorer le confort des spectateurs. Au moment où différents projets de salles multifonctions voient le jour, le talent de Tony Garnier résonnera encore longtemps avec modernité.

Halle de Lyon tony garnier

Les artistes qui se sont produits à la Halle de Lyon de 1989 à 2019
Les artistes qui se sont produits à la Halle de Lyon de 1989 à 2019


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.