Découverte de la ville des lumières - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Réservez votre hébergement au meilleur prix grâce à notre partenaire Booking

Booking.com
Comme chaque année à Lyon, la boule lyonnaise est à l'honneur avec l'un des plus prestigieux tournois du genre : le Tournoi Bouliste Pentecôte. La compétition aura lieu les 19, 20 et 21 Mai 2018 et cette année, petite particularité, le tournoi déménage au parc Blandan.

Tournoi Bouliste Pentecôte Lyon
Tournoi Bouliste Pentecôte Lyon



Le Tournoi Bouliste Pentecôte de Lyon 2018


Ce sont près de 6500 participants qui sont attendus pour cette 106e édition du tournoi bouliste Pentecôte. Ce qui en fait le plus grand tournoi bouliste d'Europe.

Traditionnellement, le tournoi se déroule sur la Place Bellecour mais cette année il sera accueilli au sein du parc Sergent Blandan.

Pendant 3 jours, les 19, 20 et 21 Mai, différents formats et séries de l'épreuve seront disputés par équipe.

La boule lyonnaise sera à l'honneur pour le plus grand bonheur du public présent à cette manifestation (à ne pas confondre avec la pétanque).

Toutes les informations pratiques pour les inscriptions et le règlement sur le site officiel du tournoi bouliste Pentecôte.


Quelques records associés au tournoi bouliste Pentecôte


 (Records que vous pourrez retrouver sur le site officiel)


12 : Le record du plus grand nombre de victoires détenues par Bernard Cheviet.

9h : C'est la durée de la plus longue partie (durée qui prend en compte les pauses repas).

1931 : C'est l'année où fut jouée la partie la plus courte. L'équipe de Lyon avait admirablement placé sa 1ère boule en faisant un biberon. Le tireur adverse, en lançant sa boule, mordit largement sur la ligne. L'un des joueurs de l'équipe du Rhône lui fit la remarque. Après quoi, ce furent les joueurs de l'équipe de la Drôme qui se fâchèrent, au point de ramasser leurs boules et de quitter le terrain. La partie avait duré moins de 5 minutes.

1957 : C'est l'année où GRANAGLIA a réussi un exploit contre LAFARGE (Rhône). Au cours d'une mène, le but a été envoyé à environ 19 mètres. Les lyonnais ont joué 5 boules sans reprendre un point italien pourtant éloigné. De la 6ème, BON fait un biberon. (A cette époque, le but n'était pas fixe et s'il sortait, la passe était annulée). Il fallait donc essayer de passer la boule seule au-delà de la 2ème barre ! GRANAGLIA s'est élancé et n'a même pas fait trembler le but ! BON pointe de nouveau et fait un 2nd biberon de la 7ème boule sous les applaudissements de la foule. Le maestro va de nouveau réussir à enlever cette boule seule sans faire bouger le but sous les ovations d'un public en délire.

1959 : C'est l'année de la plus grande ovation du public pour Gé GALLARATTO  qui dura environ 10 minutes.

50 000 : Le plus grand nombre de spectateurs présents à Bellecour pour l'édition de 1906.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.

| Designed by Colorlib