Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

amazon livre et vidéo

Pour ceux et celles qui me lisent régulièrement, vous connaissez mon attirance pour l’art, la culture et le patrimoine même si ma fibre artistique est loin d’être développée. En tout cas, nettement moins que Jérémy, graphiste et illustrateur freelance à Lyon, dont j’ai eu la chance de rencontrer et qui a accepté de répondre à mes questions pour parler de son métier et de sa vision.

appli digital partenaires
Appli Digital Partenaires est une application pour sensibiliser le public à l'impact du numérique dans nos foyer, au quotidien et en entreprise. Réponses aux questions du tout numérique, Big Data, paradoxes-conseil.fr et opcalia - © abys2fly



Interview de Jérémy, graphiste et illustrateur à Lyon


(En fin d’article, toutes les coordonnées pour contacter Jérémy)


Peux-tu expliquer le métier de graphistes / illustrateur à de jeunes enfants ?


Oui c'est intéressant comme question justement, en gros je prends mes crayons et je dessine mais attention, sans dépasser hein ! 😏 généralement on me demande de faire un dessin avec le nom d'un monsieur ou d'une dame, je gribouille, je me trompe, mais j'essaie de me rapprocher de ce que j'ai dans ma tête. Je réfléchis toujours avant a ce qui va le mieux ressembler et plaire à ceux qui me demandent, puis petit à petit, je précise mes traits jusqu'à obtenir quelque chose de joli. En gros, je dois faire une joli image pour vendre ou présenter quelque chose. 

La piel que habito
La piel que habito : illustration digitale réalisée par @abys2fly à seulement 12 exemplaires


Comment as-tu atterri dans ce métier ? Quel est ton parcours ?


Je rêvais d'être affichiste, j'ai toujours été impressionné par la puissance et l'impact synthétisé en un seul message... la hiérarchisation des informations que j'ai mis un moment à maîtriser... bref j'ai toujours dessiné sans savoir trop quoi en faire, j'ai suivi une voie générale dans les sciences malgré mon goût pour les mythes et la philo, mais bon, j'étais pas doué avec les mots, alors les chiffres c'était plus simple à exprimer et ça m'a donner un bon esprit synthétique... après le bac, j'ai découvert les arts appliqués et oui, c'était possible de gagner sa vie avec de l'art sans être artiste, royal, j'ai fait un BTS communication visuelle après deux année de mise à niveau, j'ai changé d'école à Montpellier puis Toulon. Un BTS en 4 ans donc, qui m'a laissé le temps d'expérimenter toutes les techniques possibles et imaginables. 


En option graphisme édition, c'est marrant, j'étais récalcitrant à l'utilisation de l'ordinateur au début, puis c'est tellement pratique de pouvoir essayer, recommencer à l'infini. En 2005, j'ai atterri à Saint-Etienne où j'ai trouvé mon premier job, là où j’avais fait mon projet de fin d'année sur le voyage solidaire, je me retrouve à faire de la mise en page à la chaîne pour Géant Casino. Au bout d'un an, en 2006, j'ai monté ma boite. J'ai vivoté quelques temps, essayé des trucs, rencontré des gens, je m'étais mis a faire pas mal d'animation flash à l'époque, j'avais un groupe de vidjing... et le boulot m'a mené à Lyon, je faisais du freelance pour Diplomatic Cover, spécialisé dans le jeux vidéo entre autre, on faisait des animations pédagogiques pour la BBC. J'ai fait le tour des grosses boites de communication genre DDB Nouveau Monde, Native, Insign... ça m’assurait un revenu et en parallèle je développais mes talents d'illustrateurs avec quelques expos. 


J'ai galéré un moment à trouver véritablement mon style. Par déformation professionnelle je pense, la direction artistique impose de s'adapter à une demande, hors, un travail artistique, c'est tout le contraire, il faut trouver au fond de soi, ce que l'on a. Au bout de 1001 illustrations proches de la schizophrénie, j'ai pu bénéficier d'une formation continue à l'école Émile Cohl. Ça m'a permis de tout réviser et remettre de l'ordre dans tout ce que j'avais acquis et au bout d'un an j'étais capable de produire des visuels qui me correspondent, du travail, pas de secret... en parallèle, je me suis vu vieillir, le dos courbé devant mon écran, et là je me suis dit, mec, t’as envie de peindre, reprends tes bombes et tes sprays et éclate toi. 


Inspiré par les concept-artistes et la BD SF, je crois que j'ai vraiment des truc à dire et à exprimer sur les murs, la déco, tout ça, je suis plutôt manuel à la base et c'est vraiment un truc qui me fait kiffer, puis ça me fait sortir et rencontrer des gens.


Dan : le monde Dan - escape game pour Danone
Dan : le monde Dan - escape game pour Danone - Parcours formation distancielle pour les nouveaux qui renseigne sur l'éthique, la création et les objectifs de Danone. Les apprenants suivent les expériences d'un aventurier à la découverte des fondamentaux de l'esprit de la société dans un univers immersif proche de l'histoire du petit prince. ils doivent répondre à des questions, trouver des indices, résoudre des labyrinthes qui renvoient à des Qr codes. L'esprit d'équipe est de mise car certains groupes ont des informations complémentaires qu'il faudra échanger avec d'autres participants afin de découvrir les secrets des objectifs Danone - partenariat avec paradoxes-conseil.fr (chargé de la formation) et black-bungalow.com en charge de l'expérience jeux - travail de direction artistique et illustrations.


Pourquoi aimes-tu ton job ? 


J'aime mon job parce qu'il n'a aucune limites, tant sur la technique avec l'avènement du digital, tant sur les sujets. Je suis un grand rêveur et l'imagination est mon domaine. Je suis ma seule limite, c'est frustrant d'ailleurs parfois. Mais j'adore l'adaptation dont il faut faire preuve pour répondre à une demande, choisir un style, une technique, être cohérent entre le fond et la forme. Mon travail doit renforcer une idée un concept et ça passe par tout un tas de petits détails, couleurs, référence, niveaux de lectures, sobre, chargé, espaces... en illustration, c'est la lumière que je cherche, paradoxe pour un gars qui se fait appeler abys... mais une forme de sculpture, je taille des volumes dans des zones de contraste


Dans quelles phases d’un projet interviens-tu ? 


En général c'est une boite qui se monte, qui a besoin de son identité visuelle et/ de son site Internet qui m'appelle. Désormais c'est plutôt de la sous-traitance d'illustration sur des gros projets pour des serious game ou des formations distancielles pour Orange ou Danone par exemple. J'illustre des parcours apprenant en créant des univers immersifs. Le tout est intégré dans des modules questions réponses, mini-jeux destiné à des applications mobiles. Évidemment je mène aussi mes propre projets en tant que directeur artistique du début à la fin. Brief, brainstorming, analyse, devis, esquisses, réalisation, finalisation, tout cela demande beaucoup de gestion finalement, je suis content d'avoir fait des maths 😕

Site web réalisé pour un courtier spécialiste en assurance construction - web-design -  www.reliefcourtage.com - @abys2fly



Travailles-tu seul ou en équipe ? 


Comme je le disais, cela dépend des projets, j'aime en faire un maximum et me donner a fond, je suis assez touche à tout et polyvalent mais il y a des fois ou il faut connaître ses limites. Chaque spécialité est un métier à part entière et il fait bon travailler en équipe pour ne pas se surcharger et que chacun reste concentré sur sa partie. En plus l'échange est primordial et fait germer des idées auxquelles nous n'aurions pas songé.


Quels sont tes types de clients ?


Essentiellement des PME et des agences de com. Des gens qui cherches une pâte ou un service complet. J'ai mis au point une offre globale qui tend à globaliser mon offre et répond à un maximum de problématiques en terme de com. C'est pendant le confinement que j'ai réalisé que je pouvais me démarquer grâce à toutes mes casquettes. Ainsi, je peux proposer à un commerce par exemple, à la fois d'assurer leur communication avec une charte graphique comprenant logo, flyers, affiches et site web, proposer une décoration sur mesure en façade ou en intérieur et aussi éventuellement exposer dans leurs locaux. On obtient ainsi un triple effet sur les lois de l'échelle, de l'impact et un effet de levier évènementiel.


Quels sont les secrets pour réussir dans cette activité ? 


Waw, euh je sais pas trop, travailler 😄 mais surtout se démarquer, avoir un bon réseau et ... travailler. Le réseau est essentiel c'est sur mais il faut aussi se tenir à jour, faire de la veille, chercher, s'intéresser et suivre les nouveautés. Après chacun est différent, il y a surement des niches ou des spécialités. Pour ma part j'ai misé sur la polyvalence qui me permet de m'adapter au marché et à la demande, tout en faisant ce que j'aime le plus, créer évidement.


Une anecdote drôle à nous raconter ? 


J'hésite, qu'est ce qui est jaune et qui va vite... un citron pressé ou quelles est la différence entre un crocodile et un alligator ... c'est caïman pareil ... allé je sors...


Le projet le plus fou que l’on t’a confié ? 


Bien, je crois que chaque nouveau projet est de plus en plus fou. Je supporte pas de rester sur mes acquis et cherche toujours à sortir de ma zone de confort. Ya pas longtemps, j'étais au festival peinture fraîche à Lyon perché pour la première fois sur une nacelle a plus de 10 mètres de haut. C'est un rêve qui se réalise, je devais y être préparé, j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres et qu'ils seront toujours de plus en plus fous.

peinture fraiche festival
Titan de jade : dans la série i-doll première expérience sur nacelle - peinture murale monumentale au spray pour le Festival Peinture Fraîche 2020 - © abys2fly


Où peut-on te rencontrer à Lyon ? 


J’ai une bonne vie de famille et je sors peu. Vous pourrez me croiser au détour d'une rue ;) sur une vitrine dans le 7° arrondissement ou à vélo sur les quais, sinon j'ai un atelier au Sofffa Guillotière où je travaille la plupart du temps bien entouré par l'équipe du slow café. N'hésitez pas à passer boire un coup et apprécier l'atmosphère…


https://www.abys.info/
Toile firefox - peinture et techniques mixtes sur toiles assemblées dans le cadre d'une recherche de direction artistique et exposition à Lyon Soffa et Peinture Fraîche Festival -© abys2fly


Pour prendre contact avec Jérémy, illustrateur et graphiste lyonnais



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.