Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Le 20 février, des vélos hybrides seront désormais disponibles, pour remplacer 2500 Vélo’V sur 5000 qui sont en service actuellement. Les utilisateurs pourront choisir de pédaler, comme à la manière habituelle, ou opter pour le mode électrique. La batterie qui alimente le vélo se situe au niveau du panier du vélo. Tour d'horizon sur cette technologie qui fera beaucoup parler ces prochains mois dans l'actualité lyonnaise.
Velo'v à Lyon Part Dieu
Velo'v à Lyon Part Dieu

Vélo électrique en libre service à Lyon


E-Vélo’V : une version améliorée et facile à conduire


À partir du 20 février, 2500 vélos de la catégorie des Vélo’V ne seront plus utilisés. De nouveaux modèles seront mis à disposition à Lyon et dans les communes environnantes. 2500 vélos hybrides seront mis en circulation, soit la moitié du parc. Chacun peut choisir de pédaler en se servant de leur propre force ou d’actionner le mode électrique, en se servant de la batterie installée dans le panier. Pour ceux qui sont habitués à se servir d’un vélo en libre-service, le concept n’est pas difficile à assimiler. Afin de profiter de l’assistance électrique, il suffit de placer la batterie au bon endroit et de commencer à faire tourner les pédales. 

Ces modèles hybrides disposent toujours de 3 niveaux de vitesse. Le mode assistance électrique ne demande pas une force importante comparer au mode manuel et la légèreté se ressent lorsque l’utilisateur passe de l’un à l’autre. Le passage vers la vitesse supérieure est bien plus simple. Reynald Bodin, directeur d’exploitation, explique : « Le système permet de traverser la ville d’un bout à l’autre sans trop transpirer ou de grimper sur les collines sans effort surhumain » Cependant, dans ce cas, il faut se servir de la première vitesse. Le guidon est également doté de 4 boutons lumineux qui permettent de connaître le niveau de la batterie. Cette dernière fournit une autonomie de 8 à 10 kilomètres, avec un temps de charge de deux heures. Ces nouveaux vélos, baptisés E-vélo’V se différencie des anciens modèles par l’inscription située sur le carter. La batterie est assez légère (530 g) et est compacte.

Un tarif attractif et des dispositifs intelligents


La souscription à la E-Vélo’V s’effectue via l’application dédiée, pour un surplus de 7 euros par mois. Pour obtenir la batterie, il existe deux options : en se faisant livrer à domicile ou en effectuant un retrait au comptoir Vélo’V installé au niveau du parking Cordeliers. Pour les personnes qui habitent dans des lieux en hauteur ou assez loin, le tarif de 84 € par an en plus de l’abonnement à ces vélos électriques est avantageux, en comparaison aux voitures. Il faut savoir également qu’un vélo électrique affiche un prix de 700 à 1000 € à la vente, pour un modèle d’entrée de gamme. 

En cas d’oubli de la batterie dans le panier, les utilisateurs seront informés grâce à une notification envoyée sur leur smartphone. Si une perte survient ou un vol, les services devront être mis au courant afin qu’ils puissent bloquer la batterie, selon les précisions du directeur régional de JC Decaux en Rhône-Alpes, Pascal Chopin. Les utilisateurs bénéficient aussi d’un essai pour effectuer un test avant de se décider. Des séances seront proposées par JC Decaux dans plusieurs stations à des heures fixes.

Un moyen efficace pour se promener sur les pentes de la Croix-Rousse ou les pavés du vieux-Lyon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.