Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Au cœur du jardin de La Visitation, des archéologues s’activent pour effectuer des fouilles. En effet, des installations ont été mises en place dans le 5e arrondissement de Lyon pour en découvrir un peu plus sur un quartier militaire romain datant du 2e siècle. Depuis peu, les fouilles ont permis de retrouver des objets utilisés dans la vie courante ainsi qu’une centaine de débris d’armement.

vestiges fouilles lyon
Des fouilles réalisées au niveau du jardin de la Visitation à Lyon


Un site romain du 2e siècle découvert sur Fourvière



Le 3 juin, une fouille a été ouverte à Lyon, en plein cœur du parc de La Visitation, dans le 5e arrondissement. Des archéologues ont pu mettre à jour un site romain datant du 2e siècle constitué par une terrasse d’armement, une maison typique de cette époque et un fortin. Ce sont cinq étudiants dans ce domaine qui effectuent des fouilles sur une surface de 650 m². 

Ces apprentis archéologues ont pu dégager 100 éléments d’armements et près de 300 objets utilisés dans la vie quotidienne, sur ce site situé près des remparts de l’ancienne Lugdunum, sur les hauteurs de la colline Fourvière, à quelques centaines de mètre de la basilique. À cet endroit, en 197, Septime Sévère et ses militaires ont combattu contre Clodius Albinius.

Une trouvaille exceptionnelle pour les chercheurs


Benjamin Clément, responsable des fouilles ne cache pas son enthousiasme, «c’est exceptionnel pour nous», dit-il et celui-ci ajoute : «On fouille une scène de champ de bataille avec tous les vestiges des combats qui ont eu lieu en milieu urbain avec des pointes de flèches, des éléments d’artillerie, des lances, des éléments d’équipement tombés lors des combats et puis même la tête d’un légionnaire décapité.»

Avec ces nouveaux éléments, les chercheurs pourront établir une comparaison avec les textes qui expliquent cet affrontement et réaliser une vérification si les faits relatés sont exacts. Les objets du quotidien retrouvé sur place ont permis de retracer la vie que menaient les combattants, hors des conflits. Des pinces à épiler, des cure-oreilles, des objets destinés à la toilette ont été récupérés sur place. 

Des éléments découverts, tels que des jetons et des dés, ont pu apporter plus d’informations sur le divertissement des soldats de cette époque. Ces objets seront acheminés vers le Centre de restauration et d’études archéologique municipal de Vienne. Pour les 5 années à venir, le parc sera encore minutieusement exploré. Toutefois, pour cette année, les chercheurs ne disposent plus que de quelques jours avant l’arrêt des fouilles. Elles reprendront l’an prochain, en 2020.  On espère que les trouvailles seront conservées dans le futur au Musée Gallo Romain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.