Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Réservez votre hébergement au meilleur prix

Booking.com

Nos offres d'hébergements en PROMOTIONS

Booking.com
Première chef de l'histoire de la gastronomie à avoir obtenu 3 étoiles au guide Michelin pour ses 2 restaurant, Eugénie Brazier a révolutionné la gastronomie lyonnaise en son temps.

eugénie Brazier
Eugénie Brazier, une icône à Lyon


Eugénie Brazier


Née le 12 juin 1895 à La Tranclière, dans l'Ain, non loin de Bourg en Bresse, Eugénie Brazier se trouve être une figure emblématique dans le monde de la gastronomie française et une grande fierté pour la ville de Lyon.

Eugénie Brazier, un parcours hors du commun


Devenue orpheline de mère à l’âge de 10 ans, Eugénie Brazier est placée dans une ferme bressane. Elle y apprend alors les bases de la cuisine. Cependant, elle quitte sa région natale pour Lyon à l’âge de 19 ans, après avoir donné naissance à son garçon, Gaston, et après avoir été chassée par son père.

Elle est alors employée en tant que nourrice puis en tant que cuisinière chez les Milliat qui s’avèrent être des fabricants de pâtes et clients de la célèbre mère Fillioux et décide de faire de la cuisine sa vocation.

Avec courage et obstination, Eugénie Brazier réussit à se faire embaucher chez la mère Fillioux puis chez la Brasserie du Dragon à Lyon et se forge une grande réputation dans le monde de la cuisine gastronomique française.

Elle ouvre son premier restaurant, son « bouchon » à Lyon en 1921, qui est aujourd’hui repris par le chef Matthieu Viannay et son second restaurant au Col de la Luère, à Pollionnay, qui est actuellement la propriété d’un industriel lyonnais.

Le restaurant de Lyon, la Mère Brazier, 2 étoiles au Michelin,  se situe au 12 rue royale, 69001.

Une cuisine familiale et généreuse


Eugénie Brazier, raconte l’histoire de sa ville, à travers ses succulents plats à base de produits du terroir. Son célèbre fond d’artichaut au foie gras fait le bonheur des papilles. Sa fameuse Volaille de Bresse demi-deuil et petits légumes se trouve être un vrai régal, ses desserts à base de pommes confites et flambées connait un véritable succès auprès des petits et des grands et son délicieux Gâteau de foie de volaille et de lapin fait l’unanimité auprès de tous ceux qui aiment la bonne cuisine, la cuisine familiale et généreuse, la cuisine du cœur.

Première femme à obtenir trois étoiles au Guide Michelin


Douée d’un savoir-faire unique et d’un talent exceptionnel, Eugénie Brazier obtient trois étoiles au Guide Michelin en 1933 pour ses deux restaurants qui attirent de nombreux touristes dans le monde entier.

Ayant conquis les palais de tous les fins gourmets, elle se trouve être la première femme à obtenir trois étoiles au Guide Michelin et même le premier chef à obtenir deux fois trois étoiles. Un véritable exploit culinaire qui fait de la « mère Brazier » l’emblème de la cuisine lyonnaise, une cuisine de renom, au niveau international.

Le prix Eugénie-Brazier



A sa mort, le 2 mars 1977, Eugénie Brazier laisse la direction de son restaurant à sa petite fille, Jacotte Brazier. Cette dernière crée « Le Grand Prix Eugénie-Brazier » récompensant les ouvrages de cuisine mettant en cause des femmes « pour transmettre aux jeunes futures cuisinières les valeurs professionnelles, valoriser et promouvoir l’œuvre de sa grand-mère ». En effet, cette grande chef cuisinier restera une grande figure de la gastronomie française et sera pour de nombreuses générations à venir un modèle et une véritable source d’inspiration.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.