Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Réservez votre hébergement au meilleur prix

Booking.com

Nos offres d'hébergements en PROMOTIONS

Booking.com
Les armoiries de la ville de Lyon ont beaucoup évolué avec le temps et le blason de la ville tel que nous le connaissons aujourd'hui a maintes fois été modifié au cours des différentes périodes de l'histoire. Découvrons ensemble l'évolution du blason de l'ancienne capitale des Gaules, du moyen âge à nos jours.
blason de lyon
Armoiries de Lyon - Epoque de la Restauration de 1819



L'histoire du blason de Lyon

A travers les âges et l'histoire de la ville de Lyon, son blason n'a pas toujours été le même qui arbore de nos jours les principaux monuments et les ornements dédiés à notre cité. Parmi toutes les formes qu'il a pu prendre, il est possible de dénoter au moins 5 évolutions du drapeau de Lyon.

blason de Lyon
Les évolutions du blason de Lyon

Le moyen âge


C'est au moyen âge qu’apparaissent en Europe les premières marques distinctives associées à des individus ou des villes. Pour des individus importants comme par exemple des familles bourgeoises, ces symboles s'apparentent à des armoiries qui racontent parfois l'histoire et les exploits d'une famille.

Au début du moyen age, à une époque où il est difficile de mettre une date précise Lyon prit d'abord pour champ de l'écu la couleur rouge, (de gueules), au chef bandé d'or et d'azur. La couleur de gueule était celle des rois et le chef bandé d'or et d'azur celle du royaume de Bourgogne dont Lyon était l'une des villes principales.

Puis, au Xe siècles, les comtes de Lyon sont les seigneurs de la ville lorsqu'elle appartenait avant 1058 au royaume d'Arles puis au Saint-Empire-Germanique à partir de 1058. Ces comtes de Lyon prennent pour blason : De gueules au lion d'argent.

Dans son livre, André Steyert, héraldiste, journaliste et historien lyonnais, indique que "la ville de Lyon n'a pas eu de blason, avant de s'être constituée en commune, ce qui arriva à la fin du XIIIe siècle. Elle prit alors pour armes un lion, emblème parlant de la cité, et une fleur de lys pour marque de son union à la monarchie et de la suzeraineté du roi de France".

Les premiers signes du lion lyonnais datent de 1320, année marquée par la mise en place d'une charte, accordée par l'archevêque Pierre de Savoie, la Sapaudine, qui confie l'autonomie de l'administration communale de Lyon à un consulat constitué de douze consuls.

Ces armoiries n'ont pas été modifiées pendant près de 5 siècles.

L'empire


A la Révolution, les armoiries disparurent mais, en 1809, Napoléon les restaura, par décret. Il remplaça le chef cousu de France par un chef cousu de gueules chargé de trois abeilles qui représentent le nouvel Empire.


La restauration


En 1815, au début de la Restauration, le roi Louis XVIII permit aux villes de reprendre leurs armes traditionnelles et à Lyon l'ajout d'une épée dans la patte droite du lion (signe de reconnaissance au roi, lors des événements de 1793) fut accordé par lettres-patentes du 27 février 1819.


La monarchie de Juillet 1830


En 1830, au moment de la Monarchie de Juillet, les fleurs de lys furent supprimées et remplacées par des étoiles, symbole de neutralité. La République de 1848 ne s'occupa pas du blason de la ville, qui conserva le lion et son épée. Napoléon III remit les abeilles à l'honneur.


Le blason de Lyon de nos jours


Au début des années 1900, la ville décida de reprendre le blason originel du lion sans épée, sous la demande du sénateur Claude-Marius Vaïsse, accompagné de ses trois fleurs de lys, emblème de la cité depuis de nombreux siècles.

De nos jours, ce blason se lit : « De gueules au lion d'argent, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.