Visiter Lyon avec New Generation Guide

Aujourd'hui je vous présente un nouveau concept de visites guidées à Lyon avec New Generation Guide. Quelles soient gourmandes, ludiques, sensorielles ou interactives...la ville des lumières n'aura plus de secret pour vous. Interview exclusive de Jean-Alexandre, guide "certifié conforme" et fondateur de New Generation Guide.

visiter Lyon


Visiter Lyon avec New Generation Guide




Jean-Alexandre, dites-nous qui vous êtes ? D’où venez-vous ?


J’ai 30 ans, je suis originaire de l’Ain mais j’ai quasiment toujours habité à Lyon grâce à mes études de langues que j’ai faites à Lyon 3 avant d’aller m’exiler en Toscane quelques temps pour donner des cours de français. A mon retour je fus prof d’italien, et j’ai travaillé dans le marketing. J’avais déjà commencé à faire des visites guidées sporadiquement, il y a eu deux déclics qui m’ont orienté dans cette voie. J’ai reçu mes anciens élèves italiens en voyage scolaire à Lyon, ils avaient besoin d’un guide, et puis je me suis retrouvé à effectuer les visites guidées à l’université Lyon 2 pour les étudiants Erasmus fraîchement débarqués à Lyon et qui ont besoin de repères. Là j’avais un pied dans le tourisme, et résultat : voilà 7 ans que je m’occupe des Erasmus de Lyon 2 !




Du coup vous êtes guide professionnel aujourd'hui ?


Oui, en un rien de temps j’avais mis l’autre pied dans la formation de guide-conférencier de Lyon 2. Pour moi il était important d’acquérir des compétences pour organiser des visites guidées et d’obtenir un statut officiel qui reconnaisse la qualité des prestations que j’aurais à proposer. C’est d’autant plus valable que nous sommes aujourd'hui confrontés à une concurrence importante de personnes proposant des visites sans qu’on puisse vérifier la qualité de leur formation, d’autres encore font visiter la cathédrale Saint-Jean de Lyon sans savoir qu’il est obligatoire de posséder la carte de guide-conférencier pour y guider. Avec cette carte professionnelle, je peux justifier de mes compétences auprès de mes clients.




Qu’est-ce qui définit un guide aujourd’hui pour vous, indépendamment de la qualité de la prestation ?


Selon moi il faut se sortir de la tête l’idée qui veut qu’un guide est là pour transmettre des connaissances. Nous ne sommes pas des professeurs. Nous restons des généralistes même si évidemment on acquiert de solides connaissances lors de nos recherches. La visite guidée ce n’est ni un cours, ni une conférence, et à mon sens le guide est là pour servir d’intermédiaire, c'est le principe-même de la médiation : donner du sens au patrimoine, il n’a pas pour vocation de se substituer à celui-ci en délivrant des connaissances. On utilise souvent l’expression « la voix du patrimoine », je trouve que c’est assez juste. Notre travail est de sélectionner les informations pour les adapter à un public donné.

Visiter vieux Lyon
Visiter Lyon avec New Generation Guide



On est sur un travail de mise en forme si je vous suis bien ?

Effectivement, là où le guide a une carte à jouer c’est sur la forme. Le bon guide va être capable de vous faire la visite du Vieux-Lyon de dix manières différentes sans changer un iota du contenu. Ce qui compte c’est l’adaptation à ceux qu’on a en face de soi : bien expliciter pour que des scolaires saisissent une notion inconnue, savoir synthétiser pour restituer l’essentiel d’un quartier quand le timing est limité, raconter une histoire passionnante pour capter l’attention des tout petits, etc. Soyons bien d’accord qu’être attentif à la forme ne signifie pas faire un show comme un clown. Mettons-nous simplement à la place d’un visiteur qui embauche un guide : pourquoi l’avoir choisi alors qu’Internet regorge d’informations, de blogs, et que pour 15 € vous avez un guide papier de type Routard ? Les visiteurs veulent aussi passer un bon moment, rencontrer quelqu’un, avoir un échange. C’est l’humain qui prime, d’où l’importance du contact qu’on a avec les clients, et de la personnalité du guide.




Les visites que vous proposez jouent donc sur une forme particulière ?


C’est justement à cette problématique que j’ai cherché à apporter une solution. Je pense qu’il faut établir un vrai dialogue avec les visiteurs sans qu’on sente une barrière entre le guide et celui qui l’écoute en n’osant pas réagir. J’essaye de mener mes groupes avec beaucoup d’humour pour démythifier la visite et faire en sorte qu’on s’amuse tout en découvrant ce qui nous entoure. Qui a dit que rire en visite guidée était moins professionnel ? Ce qui m’intéresse c’est vraiment de créer de l’interaction. Du coup, vous pouvez être certains que je vous sortirai ma panoplie « Gogo gadgeto bras » de jeux, devinettes, de cocons de ver à soie et tissus à toucher, je possède aussi 2500 photos pour expliciter mes visites. En fait c’est une sorte d’équation : remettre l’humain et l’expérience au centre de la visite guidée afin d’aborder le patrimoine en toute convivialité.




« Nouvelle Génération », en quoi êtes-vous moderne dans votre un concept ?


Il faut avouer que c’est un nom qui a fait polémique… Avec « NGG », j’ai voulu effectivement montrer mon ancrage dans le monde contemporain. Certes j’utilise les nouvelles technologies durant mes visites (diffusion d’extraits musicaux, vidéos…), mais surtout mon but était de faire comprendre cette adaptation aux besoins des visiteurs. Aujourd'hui on souhaite partager une expérience, vivre quelque chose, ce qui explique que je me sois spécialisé dans les visites dites « expérientielles ». Si l’on n’y réfléchit, je ne propose rien de révolutionnaire, parce qu’en réalité la visite conviviale est un non-concept ! Bien évidemment que lorsqu’on embauche un guide on espère ne pas avoir affaire à une « porte de prison »… Mais disons que le dynamisme faisait suffisamment défaut à mes yeux dans ce secteur. « New Generation » a été ma réaction face à l’image qu’on a des guides que l’on a tendance à qualifier de « poussiéreux ».




Des visites « expérientielles » ? Dites m’en plus…


C’est ma marque de fabrique ! J’essaye de personnaliser le plus possible. Le but c’est de prendre du plaisir à se balader ensemble. Si l’on aborde la gastronomie, dégustation obligée pour ne pas faire que saliver devant les vitrines ; je raconte des histoires au lieu de lancer des informations brutes, il m’arrive même d’offrir le café à celui qui trouve ce qu’on cherche sur telle façade, parfois on s’arrête de parler une minute pour savourer ce qui nous entoure et se questionner. Je crois justement qu’avec l’ambiance chaleureuse, c’est ce que mes clients aiment le plus dans mes visites guidées : l’interaction facilite vraiment la compréhension ! Tous ces jeux servent à rendre l’expérience plus intense, alors on essaye de deviner le nom d’une rue, on joue au téléphone arabe pour se dire un secret sur tel bouchon lyonnais à éviter, etc. N’en dévoilons pas trop, il faudra venir me voir en visite pour connaitre le reste… 

vieux lyon
Visiter Lyon avec New Generation Guide



Vous évoquiez l’importance de la personnalité du guide, en quoi est-ce important ?


Le guide est là pour mener, je dirais même « emporter » un groupe. C’est un chef d’orchestre qui donne le ton, et mes techniques me servent à créer une musique. Mais ce qu’il est fondamental de ne pas oublier c’est que le but de la visite c’est le patrimoine, le quartier qu’on visite, pas le guide. Et si l’on veut rester professionnel, la forme doit impérativement servir le fond. Comme j’aime bien le dire, j’essaye d’être « professionnel mais non conventionnel » !




Pour terminer quel est votre tour préféré ?


Le Vieux-Lyon est un classique inépuisable que j’adore, mais si je devais choisir pour un groupe français, ce serait le circuit des murs peints de Lyon. Il y en a des centaines et l’on peut vraiment aborder tout un tas de sujets qui dépassent la seule ville de Lyon, on en prend plein les yeux. Pour un public étranger je choisirais le « food tour ». C’est un circuit gourmand de 2h à 4h qui permet de découvrir les quartiers de Lyon tout en dégustant des spécialités locales : verre de communard, tarte aux pralines, cochonnaille, le « coussin de Lyon » etc. Je suis gourmand et j’aime les très bons produits, donc je propose des dégustations chez des artisans passionnés qui reçoivent pour vraiment partager un moment avec les clients. Quand on parle d’expérience, là je peux vous assurer que vous allez être « servis ».


Jean-Alex, de New Generation Guide




Plus d’infos sur www.newgenerationguide.com


Besoin d'un hébergement pour votre séjour à Lyon ? Cliquez sur la bannière ci-dessous pour bénéficier des meilleures offres du moment avec notre partenaire Booking :


Booking.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.