Si vous êtes friand d’histoire des civilisations anciennes et de lieux mythiques, l’immense Occitanie est la terre que vous devez absolument visiter. Que ce soit pour ses monuments à l’allure imposante ou ses sites naturels éblouissants, ou encore pour ses merveilles architecturales anciennes, le voyage vaut la peine d’être effectué. Vous rentrerez assurément la tête pleine de souvenirs inoubliables.

Pour votre évasion, voici les 20 lieux qu’il vous faut absolument découvrir en Occitanie.

chateau carcassonne



Tourisme en Occitanie


Saint-Bertrand-de-Comminges

Haut perché, on croirait que Saint-Bertrand-de-Comminges touche les nuages. Il se mêle parfaitement à la magnificence du paysage pyrénéen. Il vous faudra du souffle pour gravir les mètres qui vous guideront vers ce village bordé de remparts qui ressemblent à s’y méprendre au roc dans lequel il est dressé. Arpentez les ruelles, et profitez de la grandeur des anciennes maisons aristocratiques. 

À Saint-Bertrand-de-Comminges, vous pouvez contempler la cathédrale Sainte-Marie, qui a été inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO. La construction de cette cathédrale remonte au Moyen-âge. Depuis lors, elle n’a cessé d’être sublimée d’ornements précieux, et ce, jusqu’au XVIe siècle. Les stalles en bois et le splendide buffet d’orgue sont des œuvres d’art que vous pouvez y trouver et qui méritent d’être vues.


Place Saint-Louis

Cette place est un incontournable d’Aigues-Mortes. Elle représente, à elle seule, le cœur même des attractions aigues-mortaises. Toute de bronze construite, la statue qui trône fièrement sur la place fut, à l’origine, érigée pour la gloire de Saint-Louis. Il s’agit en fait du roi Louis IX qui fut l’initiateur des remparts d’Aigues-Mortes. Il fit appel au sculpteur chevronné Pradier en 1849. Cette place est très animée, car particulièrement l’été, vous pouvez y voir une profusion de visiteurs tous intéressés par la beauté dont regorge ce lieu. La place Saint-Louis est classée Monument historique.


Le massif du Canigou

Ce massif se trouve dans les Pyrénées-Orientales, dont le point culminant est le pic du Canigou. Il est situé à proximité de la mer Méditerranée et peut être aperçu depuis Marseille. Une force de la nature à couper le souffle, ce massif impressionne par sa beauté imposante. Au pied du Canigou, vous pouvez voir l’abbaye Saint-Michel de Cuxa qui est de construction médiévale. En outre, le prieuré de Serrabona qui vaut le détour se situe aux contreforts orientaux du massif. Il date du XIe siècle, et peut être approché sur le chemin d’Ille-sur-Têt. Enfin, vous pouvez également visiter l’une des premières abbayes romanes de la région, qui est l’abbaye Saint-Martin du Canigou. Il en impose par sa position en amont des gorges à la vue imprenable.


Les Fortifications de La Cavalerie

Ces fortifications furent construites au XVe siècle pour répondre à un besoin de sécuriser La Cavalerie. En effet, le lieu était, à cette époque, le théâtre d’exactions telles que la quiétude de ses habitants était fortement compromise. Afin de la rendre plus sûre, il fallut bâtir un rempart nord flanqué de deux tours. Du côté sud-ouest, des remparts, quant à eux, flanquent la tour et la porte de la ville à l’est. Ces fortifications ont fait l’objet d’une restauration initiée par Robert Muret en 2008.


Mémorial du camp d’Argelès-sur-Mer

Cette place constitue à elle seule un musée, un mémorial puis un centre culturel, pédagogique et de documentation. C’est le point d’ancrage de tous les travaux de cette localité initiés par la municipalité. Sur le thème intitulé Retirada, ces travaux ont débuté 20 ans auparavant. À l’origine, le mémorial se trouvait sur les hauteurs d’Argelès-sur-Mer. Vous pouvez le trouver aujourd’hui en plein cœur du village, lieu de son transfert, depuis juin 2017. C’est l’occasion pour vous de découvrir un monument chargé d’histoires aussi émouvantes qu’intéressantes.


Le Trésor d’Orfèvrerie

À la partie septentrionale de Rodez à 38 km, vous pouvez découvrir ce merveilleux trésor digne de la caverne d’Ali Baba. Le trésor se compose de coffres, d’autels et de reliquaires inestimables. Vous pouvez aussi voir la mystérieuse majesté de Sainte-Foy toute d’or recouverte et des joyaux inestimables. Ce trésor est dans le cloître en son côté sud.


Aigues-Mortes

Que vous y alliez seul ou accompagné, vous ne manquerez pas de lieux intéressants à visiter à Aigues-Mortes. Là-bas, vous trouverez en face de vous des constructions militaires imposantes qui vous émerveilleront. Ces bâtisses sont, sans conteste, construites pour empêcher toute invasion externe. Si la visite ne vous emballe pas, vous pouvez découvrir d’autres lieux d’Aigues-Mortes qui vous fascineront. Il peut s’agir de baignades à la plage Rive droite ou encore à la plage Boucanet. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, vous pouvez toujours y visiter ses remparts et ses tours. Vous l’avez deviné, il y a tant à découvrir.


Statue-Menhir de la Pierre plantée

Cette statue à la masse imposante est faite de granit à l’effigie d’un homme. Du haut de ses 4,5 mètres, elle est l’une des plus hautes statues-menhir d’Europe. Elle doit son nom de Pierre Plantée à sa base enterrée d’un mètre. Des travaux ont été initiés autour de 1883 en vue de découvrir les mystères qu’elle pourrait comporter. Ces recherches furent infructueuses. Néanmoins, la Pierre plantée n’en demeure pas moins une statue monumentale.


Vierge du Bedât

Tout haut perché à près de 862 mètres d’altitude, c’est une attraction qui vaut bien une balade. En dépit d’une ascension pas très reposante, vous serez gratifié par la découverte de la statue de la Vierge. Non loin de la statue se situe la table d’orientation, pour toutes fins utiles. De là, vous avez une vue imprenable de Bagnères et ses alentours. Vous pourrez voir au loin les Pyrénées et ses monts impressionnants. Le pic du Midi fait partie de ce surprenant panorama, mais aussi les portes de fer et la Croix de Manse.


Montauban

La plus belle façon de contempler Montauban, c’est en parcourant les ruelles qui traversent sa ville. En effet, vous le verrez sous son plus beau jour : une architecture qui confère aux constructions une éblouissante profusion orangée. Au niveau de la rive droite, vous verrez le vieux palais épiscopal et aussi le musée Ingres Bourdelle. Un peu plus loin vous apercevrez les quais qui entourent les anciens couvents. Si vous continuez dans votre promenade, vous pourrez atteindre le Muséum d’histoire naturelle. 

La rive gauche, quant à elle, abrite des hôtels particuliers qui vous révèlent un passé pas trop lointain dans lequel l’activité principale était le commerce. Naturellement, Montauban était, à l’époque, peuplée de commerçants dont la vie de la cité était rythmée par le négoce. Cela n’occulte pas le fait qu’il attira jadis la colère du roi Louis XIII en raison de sa place de sûreté des protestants.


La nef solaire 

Cette œuvre monumentale, grâce à son immense cadran, vous permet de connaître l’heure. La nef est née dans l’esprit d’une sculptrice de renom Odile Mir, mais c’est Robert Queudot qui lui a donné vie. Elle est l’un des plus grands cadrans solaires au monde. Tandis que vous la visitez, vous pouvez en apprendre davantage sur les cadrans solaires et leur mode de fonctionnement. C’est une évasion aussi bien distrayante que didactique. Vous pouvez accéder à ce cadran solaire en marquant un arrêt près d’Avignon au niveau de l’aire nord de Tavel en plein Gard. Le temps n’a jamais été aussi fascinant à regarder passer.


Monuments aux combattants de la Haute-Garonne

C’est une place dédiée aux illustres soldats tombés au combat durant les affrontements qui ont fait rage dans le département au XXe siècle. Il est situé près de l’intersection donnant sur la rue de Metz, au niveau des allées Forain-François-Verdier. Ce monument, c’est huit colonnes soutenant un arc de triomphe, des statues en bas-relief complètent l’œuvre. Il n’y est fait aucune mention du nom des soldats morts. Le monument aux morts est inscrit, depuis le 18 octobre 2018, au titre des monuments historiques. Il doit ce classement à la grandeur historique, architecturale et artistique qu’elle incarne. Il est compris dans les 42 monuments consacrés aux morts en Occitanie.


Gorges du Tarn

Situé à proximité des Cévennes au beau milieu du Parc naturel régional des Grands Causses, c’est un panorama éblouissant que vous offrent les Gorges du Tarn. Le lieu se prête aussi bien à la baignade qu’à l’escalade ou à la randonnée. Si vous aimez pratiquer les activités nautiques, vous pourrez faire du canoë ou simplement vous donner à cœur joie à la pêche. Pour les fins gourmets, c’est l’occasion rêvée de découvrir la cuisine de la région. Les Bleus de Causses, le miel de Cévennes, le fromage de chèvre bio pour ne citer que ceux-là, vous vous en lècherez les babines. Du début à la fin de votre visite, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.


La statue du Taureau

La statue du Taureau fut érigée en l’honneur du bétail tant prisé dans la région. C’est Georges Guyot qui eut la charge de sa construction qui s’acheva en 1947. Il s'inspire du taureau d’un éleveur du pays dénommé Plagnard. Trônant fièrement place du Foiral à Laguiole, cette statue à l’allure imposante rappelle tout le caractère et la magnificence du bétail issu de l’élevage d’Aubrac. Avec son mètre quatre-vingt de hauteur et ses trois mètres de longueur, le Taureau est une des principales attractions de Laguiole. En effet, il symbolise toute la puissance agricole de tout un village. 


D’Artagnan et ses Mousquetaires

L’historique du Gascon et de ses compagnons d’aventure vous attend à la Ténazère. Les héros d’Alexandre Dumas siègent fièrement sur ce site marquant de la région. Réalisés par le sculpteur géorgien Zurab Tsereteli, ces géants de bronze s’érigent place Saint-Pierre. Sa taille monumentale éblouit par sa grandeur sculpturale. En effet, elle ne pèse pas moins 5,5 tonnes. La place est le lieu parfait pour prendre de belles photos souvenirs aux côtés d’Athos, de Portos, d’Artagnan et d’Aramis. Au cas où vous souhaiteriez en savoir davantage sur l’histoire de la statue, rendez-vous à l’Office du tourisme qui n’est pas loin de la place.


Monument aux Morts de Lodève

Il symbolise la peine causée par la disparition d’un père après la Première Guerre mondiale. Ayant duré près de quatre ans, jamais une guerre n’avait impliqué autant de pays. Son bilan humain et matériel est tout simplement désastreux. Elle est à l’origine de millions de blessés et bien plus de morts (8 millions). 

Composé de quatre femmes et de deux enfants, faisant face à un gisant, les femmes symbolisent les quatre saisons de l’année. Les enfants, quant à eux, incarnent l’innocence des civils tombés au cours de cet effroyable conflit. Malgré la matière inerte qui compose ces figurines, vous pouvez ressentir tout le déchirement et la douleur qu’a voulu dépeindre le sculpteur Paul Dardé.


Halle de Cordes-sur-ciel

Située au centre-ville non loin de la colline, vous pouvez accéder à la Halle de Cordes-sur-ciel par des marches. Elles s’étendent sur une surface dallée en pierre de différents niveaux. La Halle est construite dans un souci purement fonctionnel, et ne comprend donc pas de décoration. Des bancs de pierre entourent la construction. Son toit fut refait au XIXe siècle. Cependant, il n’existe aucune trace indiquant la nature des divers travaux dont elle fut l’objet.


Abbaye de Saint Roman

Il s’agit d’un site unique en son genre. Cette abbaye est complètement taillée dans le roc. L’origine de cette œuvre colossale est estimée au VIIe siècle environ. Sa construction est le fruit des travaux de moines troglodytes. Vous pouvez y voir les éléments de ce qu’il subsiste des vestiges qui composaient jadis le château et l’abbaye. De cette abbaye, vous pouvez contempler un paysage à la vue captivante. À l’intérieur de l’abbaye, vous aurez l’impression que le temps n’a pas eu d’emprise sur la construction, tant elle semble figée dans le marbre.


Carcassonne

Cette cité médiévale est un lieu que vous ne pouvez pas ne pas visiter en Occitanie. Dotée de trois kilomètres de remparts et de 52 tours, elle est une construction imposante pour quiconque pose sur elle le regard. Sa basilique Saint-Nazaire et le château du comte méritent le détour. Vous vous plairez certainement à flâner entre les ruelles de la vieille ville. Tant d’espaces que vous pourrez découvrir en apprenant davantage sur l’histoire de la région. Le seul inconvénient que vous pourrez connaître est l’afflux de visiteurs qui bondent cette contrée au charme envoûtant.


Monument du Maquis De Meilhan

Inauguré en 1949, le monument du Maquis de Meilhan est un édifice impressionnant dont l’histoire est entachée de tragédie. C’est une place du souvenir qui évoque une bataille au cours de laquelle le chef du maquis, le docteur Raynaud, et ses compagnons d’armes connurent une triste fin face au camp ennemi. Il est fait en l’honneur des 67 maquisards qui sont tombés ce 7 juillet 1944. Il marque un des points forts de la Seconde Guerre mondiale qui meurtrit les habitants de la région. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.