L'aéroport de Courchevel (Altiport International de Courchevel), est un petit aéroport international situé dans les Alpes françaises, dans le département de la Savoie, près la station de ski de Courchevel du même nom, comprise dans la commune de Saint-Bon-Tarentaise et faisant partie du domaine skiable des Trois Vallées.


Altiport de Courchevel
Altiport de Courchevel

L'aéroport de Courchevel


La structure détient certains records : c'est le plus haut aéroport international d'Europe, ainsi que l'un des plus petits du monde en termes de taille et de longueur totale de la piste, qui mesure un peu plus de cinq cents mètres et présente une forte pente, également parmi les plus petits aéroports du monde, est parmi les rares à être desservis par des vols réguliers.


Situé au cœur des Alpes françaises, il se caractérise par la brièveté de la piste, sa pente, sa situation dans le contexte orographique particulier et les conditions d'approche difficiles. En raison de ces particularités, il a été classé septième aéroport le plus dangereux au monde.


Notes historiques


À partir du milieu des années 1950, la Savoie est devenue une destination touristique populaire pour la jet-set internationale, à tel point que de petites villes comme Courchevel et les proches Méribel et Megève ont été équipées d'aéroports qui, en raison de leurs caractéristiques spécifiques, ont été plus tard définis comme des ports de grande hauteur.


L'Aérodrome de Courchevel a été construit en 1962 suite à l'aménagement de la station de ski du même nom conçu par l'urbaniste Laurent Chappis en 1946. Depuis lors, l'aéroport est utilisé toute l'année, y compris pendant les longs mois d'hiver enneigés, pour les avions et les hélicoptères de tourisme.


En 1992, l'aéroport a augmenté son flux moyen de passagers pendant les 16e Jeux olympiques d'hiver, étant desservi par des vols réguliers de Tyrolean Airways, dont les DHC-7 de De Havilland Canada auraient été les plus gros avions jamais utilisés dans l'aéroport.


Le 26 juillet 2010, un avion américain s'est écrasé à l'atterrissage ; le Cirrus SR22 s'est écrasé sur le relief orographique en bout de piste et a été gravement endommagé, mais les deux passagers sont indemnes.


Ces dernières années, en raison des nouvelles réglementations en matière de sécurité, le petit port d'explosion est surtout utilisé par de petits avions ou des hélicoptères. Cependant, le port fonctionne régulièrement tout au long de l'année, accueillant le trafic touristique et commercial et le siège de l'Aéroclub de Courchevel.

 

Caractéristiques






Planimétrie de l'aéroport


Situé à une altitude de 2 006 m au-dessus du niveau de la mer et à 2 km de la petite ville de Courchevel, l'aéroport dispose d'une tour de contrôle, d'un hangar de 10 places, d'une station de ravitaillement, d'un véhicule de lutte contre les incendies, d'un héliport et d'une seule piste asphaltée de 525 mètres de long et 40 mètres de large. Il est orienté 04/22 et a une section d'environ 270 mètres avec une pente de 18,6 %. Comme le mentionne les archives du Service de l'information aéronautique (SIA), l'aéroport ne dispose pas de procédures d'approche aux instruments (IAP) et adopte des règles de vol à vue (VFR), autorisées dans des conditions météorologiques optimales (VMC) et n'est pas agréé pour le vol de nuit.


L'atterrissage de l'avion n'est autorisé qu'à la hauteur 22, la plus basse, afin de ralentir plus rapidement en exploitant la puissance de freinage de la montée ; inversement, le décollage est effectué à la hauteur 04, afin d'accélérer le long de la descente. Compte tenu des conditions extrêmes, dues à la morphologie du territoire et aux caractéristiques techniques du système, une qualification spéciale de pilote est requise pour atterrir et décoller à Courchevel.


L'aéroport dispose d'un parking pour les avions légers, d'un autre pour les voitures et de liaisons par navette ou taxi ; il est également directement relié aux installations de ski de Courchevel.


Quelques vidéos de l'aéroport de Courchevel








Atterrissage raté à Courchevel :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.