Actualités - Musées - Festivals - Loisirs - Hébergements - Itinéraires - Conseils pratiques

Pour les lyonnais ou ceux qui suivent l’actualité de près (ou même de loin car l’événement à toucher un gros quart de la France), vous savez qu’une secousse a été ressentie à Lyon ce jour-même, le 11 novembre 2019, jour férié paisible et ensoleillé...

Dans cet article, l’objectif est de faire un état des lieux de ce phénomène naturel pas si anodin que cela dans la région. Tour d’horizon des séismes à Lyon et Rhône-Alpes-Auvergne. Ce qu’il faut savoir et a-t ’on raison ou non de s’en inquiéter ?

Zone de sismicité à Lyon
Zone de sismicité à Lyon


Tremblement de terre à Lyon


La secousse du 11 novembre 2019


D’après le site https://renass.unistra.fr/sismicite/derniers-seismes-en-metropole, la secousse a été enregistrée à 11h 52min et 46 sec dans le département de la Drôme. Plus précisément, l’épicentre se situe à 11 km de Montélimar, à 9 km de profondeur. Les sismographes ont calculé une magnitude de 5,1 sur l’échelle de Richter. Ce qui en fait un séisme relativement important et c’est la raison pour laquelle il a été ressentie en région et même au-delà.

tremblement terre lyon
Tremblement de terre ressenti à Lyon, les données de Rénass


Ai-je ressenti le tremblement de terre à Lyon ? Oui, et je n’ai même eu aucun doute sur la nature du phénomène malgré les 150 kilomètres qui séparent la ville des lumières de l’épicentre.

tremblement terre lyon
Séisme Lyon 11/11/2019 - Les données enregistrées


Selon bfmtv.com (https://www.bfmtv.com/planete/seisme-dans-le-sud-est-un-blesse-grave-a-montelimar-1803826.html), il y aurait des dégâts matériels, quelques blessés légers en Ardèche et un incident plus grave dans la Drôme.

Les autres faits précédents à Lyon

  • En fouillant dans les archives, on peut noter les événements suivants :
  • Le 23 février 2004 dans le département du Doubs, qui avait été ressentie à Lyon. Le séisme avait une magnitude de 5,1.
  • Le 7 avril 2014 dans les Alpes de Haute Provence, mesuré à 5,2 sur l’échelle de Richter, également ressenti dans la capitale des gones.

Rénass, le site qui enregistre les phénomènes sismiques


Épicentres des séismes en France de 1962 à 2016
Épicentres des séismes en France de 1962 à 2016

Le Rénass (Réseau National de Surveillance Sismique) enregistre et collecte toutes les données issues des sismographes placés sur tout le territoire. Cet institut de recherche est rattaché à l’Unistra (Université de Strasbourg).

Sur la carte ci-dessous, toutes les magnitudes de moment (Mw) répertoriées entre 1962 et 2016. Les points sur le graphe dessinent clairement les occurrences des risques sismiques là où les plaques tectoniques s’entrechoquent, au niveau des Alpes et des Pyrénées notamment.

tremblement terre montelimar
Zoom sur la région de Lyon, épicentres depuis 1962

La métropole de Lyon n’est donc pas épargnée par ces phénomènes naturels fréquents.

Les sismographes sur le territoire français
Les sismographes sur le territoire français


Quels sont les risques réels à Lyon ?


La région dispose d’un « plan sismique », c’est-à-dire qu’elle œuvre pour :

  • L’amélioration de la connaissance locale
  • La prise en compte du risque sismique dans le recensement et le diagnostic du bâti existant
  • L'information/Formation des professionnels de la Construction
  • L'information du Grand Public

Vous pourrez retrouver toutes ces informations ici : http://www.planseisme.fr/-Rhone-Alpes-.html
Je vous recommande de les lire, c’est à la fois instructif et formulé de manière pédagogue.

Risque sismique à Lyon et ses environs
Risque sismique à Lyon et ses environs


En résumé, la ville de Lyon, non loin de la chaîne alpine est impactée par ce phénomène dont l’intensité n’est pas négligeable. En s’appuyant sur les données, on peut noter aujourd’hui qu’en moyenne un épicentre de séisme de magnitude supérieure à 3,5 se produit chaque année et un séisme de magnitude supérieure à 4,5 est enregistré tous les dix ans dans le Sud-Est de la France.

La zone la plus active est située dans les Alpes internes et le long du front pennique où l’activité sismique est quasi quotidienne mais avec des intensités faibles uniquement perceptibles par des instruments de mesures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.