Le musée Lumière

Mondialement connue pour sa gastronomie, la ville de Lyon l’est aussi pour être le berceau du 7ième art grâce aux ingénieuses inventions des frères Lumière.

J’ai eu la chance de visiter ce musée consacré au cinéma et je vous propose au cours de cet article de remonter l’histoire au temps des frères Lumière…Qui étaient-ils ? Qu’ont-ils inventé de si précieux ? 

Ensuite, je vous présenterai le musée Lumière, situé au sein même de la demeure familiale et enfin l’ensemble des activités annexes proposées par l’institut Lumière.

Les frères Lumière


Le musée Lumière


Qui étaient les frères Lumière ?


Nés à Besançon en 1862 et 1864, Auguste et Louis Lumière sont deux ingénieurs et industriels français qui ont joué un rôle majeur dans l’histoire du cinéma. Dotés d’une inventivité débordante, ils sont à l’origine de nombreux brevets déposés notamment dans le domaine de la photographie (leur père Antoine était photographe). Ils font rapidement fortune grâce à la fabrication et à la vente de plaques photographiques (plaque de verre enduite de gélatinobromure d’argent) depuis leurs usines installées dans le quartier Monplaisir de Lyon.

Les prémices du cinéma


En 1894, le père, Antoine Lumière découvre à Paris lors d’une exposition, l’utilisation d’un kinétoscope, curieux appareil inventé en 1891 par les américains Edison et Dickson et qui permet à un seul individu de regarder des images filmés à l’aide du kinétographe considéré comme la première caméra de l’histoire du cinéma.

Kinétoscope d'Edison et Dickson
Kinétoscope d'Edison et Dickson

kinétoscope
Plusieurs kinétoscopes dans une salle


Antoine, passionnée de photographie comme ses fils, est convaincu que cet invention consistant à mettre des images en mouvement à de l’avenir. Dès son retour à Lyon, il raconte la démonstration du kinétoscope… Auguste et Louis ne tardent pas à plancher sur le sujet et en 1895 ils présentent une amélioration considérable du kinétographe et du kinétoscope d’Edison et Dickson : c’est l’invention du cinématographe.

Breveté la même année, le cinématographe ne se contente pas de filmer, il projette également à plusieurs mètres de distance sur un grand écran, les images filmées par son appareil. C’est à cette date que le cinéma destiné au grand public, tel que nous le connaissons aujourd’hui est né.


Le cinématographe
Le cinématographe


Le premier film projeté en public


Le 28 décembre 1895 est la date de la première projection publique payante de l’histoire du cinéma. Elle se déroula au Salon Indien du Grand Café de l’hôtel Scribe à Paris avec la projection de « Sortie d’usine » tourné à Lyon le 19 mars 1895, rue Saint-Victor, aujourd’hui renommée la rue du Premier film.

Dans ce film on y voit des ouvrières qui sortent des ateliers des usines Lumière à Lyon. Au total, ce sont 10 films qui seront projetés ce soir là à l’hôtel.

Je vous propose d’en visualiser 2 : « Sortie d’usine » et « Le Jardinier » (plus connu sous le titre « L’arroseur arrosé »).

Sortie d'usine - 1895


L'arroseur arrosé - 1895


Le « hangar du premier film » d’où sortent les ouvrières est donc considéré comme le premier décor du cinéma. Classé monument historique depuis 1992, ce monument est toujours visible puisqu’il fait office de Hall d’accueil de l’institut Lumière.

Hangar du premier film
Hangar du premier film


Le musée Lumière


A l’intérieure même de la somptueuse villa de style art nouveau édifiée par Antoine Lumière, le musée est d’une richesse étonnante !

Dès l’entrée, je suis stupéfié par la beauté du jardin d’hiver, une salle richement décorée de tableaux, lustre et colonnes (vue à 360°).


Le rez-de-chaussée est consacré aux techniques et découvertes du cinéma notamment dans une salle nommée le « Comptoir de l’évolution » où vous pourrez admirer le kinétoscope et le fameux cinématographe qui servit au tournage et à la première projection en 1895.

Une imposante maquette représente le quartier Monplaisir avec les usines Lumière.

quartier monplaisir
Maquette du quartier Monplaisir et des usines Lumières

Au premier étage, après avoir emprunté l’escalier principal, vous arrivez devant la fresque des Lumière qui représente la chronologie des faits de la famille et des inventions.

Fresque de la famille Lumière
Fresque de la famille Lumière

Dans une autre salle, on y découvre également les décorations des frères Lumière pour leurs inventions et leur savoir faire. Auguste fut en effet correspondant à l’académie de médecine et Louis fut reçu à l’académie des sciences.

Costume d'académicien

Une salle étonnante est la chambre à coucher d’Antoine Lumière décorée telle qu’elle l’était à l’époque.

Chambre d'Antoine Lumière
Chambre d'Antoine Lumière

J’ai beaucoup apprécié également la salle multimédia qui met à disposition des tablettes numériques où le visiteur peut visualiser des films réalisés par les frères Lumières ou des photos de famille.

Enfin, une salle est consacrée à la photographie, et le parcours industriel des deux frères dans ce domaine.

Appareils photographiques Lumière
Appareils photographiques Lumière

Je vous laisse découvrir par vous-même les autres salles du musée telles que le monde de Gabriel Veyre ou la salle de projection permanente…


Pour conclure sur ma visite, j’ai été agréablement surpris par la richesse des collections du musée. Le parcours de la visite accompagne le visiteur dans différentes salle chacune dédiée à un thème. Les explications données par l’audio guide sont claires et précises. J’ai vraiment beaucoup appris sur l’histoire du cinéma et je recommande ce musée a toutes les personnes qui s’intéressent au cinéma ainsi qu’aux sciences et techniques.

Il règne dans la villa Lumière une ambiance particulière, avec ce décor magique qui nous donne l’impression de revenir un siècle et demi en arrière….



Les activités proposées par l’Institut Lumière


Tout au long de l’année, l’institut propose une multitude d’activités pour tous les amoureux du 7ième art :


  • La visite du quartier Monplaisir
  • Conférence sur l’aventure du cinématographe
  • Projection de documentaires avec des extraits de films sur des thèmes très variés
  • Atelier du burlesque (activité pour les tout-petits, de 3 à 7 ans)
  • Atelier d’initiation à la pratique vidéo
  • Atelier découverte du pré-cinéma
  • Atelier sur les secrets du cinéma
  • Atelier « L’école du spectateur »

Et toute l’année, un programme riche en projections dans la salle de cinéma attenante au hangar du premier film.



Toutes les informations pratiques sur le site de l’institut Lumière.

Affiche japonaise du cinematographe Lumière
Affiche japonaise du cinématographe Lumière - 1897

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus.